Dr Habib Hamza : Itinéraire d’un Mahdois

0 out of 5

د.ت32

Sa passion pour sa ville natale est connue. Son action en sa faveur est restée discrète. Pourtant, le
docteur Habib Hamza, éminent gastro-entérologue, s’en est acquitté pendant plus de quarante ans,
en toute abnégation. Passion intense et action inlassable sont au cœur d’un récit de vie qu’il vient de
publier sous le titre de « Itinéraire d’un Mahdois », paru aux Editions Leaders. « Cet ouvrage riche en
souvenirs d’enfance émouvants et d’adulte engagé, comme l’écrit en préface son ami de toujours
l’ancien premier ministre Rachid Sfar, nous laisse entrevoir la vie du Dr Habib Hamza qui s’est
consacré à servir et à aider ses concitoyens, tant dans sa vie professionnelle que personnelle (…) les
cicatrices de la vie l’ont marqué au plus profond de sa personne et ont forgé son tempérament
volontaire et généreux. »
Dans la première partie, l’auteur revient sur « un destin peu ordinaire », racontant une série de
drames familiaux, évoquant une enfance mahdoise dans les années 1950, revisitant ses années
d’études universitaires en France et son exercice de la médecine, « par passion et compassion ».
Habib Hamza ne connaîtra pas son père, Mohamed Haj Slimène, mort juste avant sa naissance. Ni sa
mère, décédée trois jours seulement après son accouchement. Ses grands parents le prendront
immédiatement, tout comme son frère aîné Khaled, sous leur attentive affection. « Grand père
mettait un point d’honneur à nous protéger de tout », écrira-t-il. Patriarche de la famille, son grand-
père maternel Mustapha ben Mahmoud Hamza, jouera un rôle central dans sa vie…
A la recherche d’une lumière…
Que de souffrances, de solitude, de ruptures, et parfois d’injustice et d’adversité, mais aussi de
moments de bonheur et d’affection. Il avait fallu tant d’endurance pour que l’enfant, puis le jeune
puisse tout prendre dans l’âme. « Depuis près de soixante-dix ans, écrit Habib Hamza, j’erre dans ce
trou noir à la recherche d’une lumière qui brillerait dans ce néant informe, sur les traces de vies
brisées, de morceaux abandonnés par la mémoire et le temps. »
Avec beaucoup de talent et grande finesse, Habib Hamza nous fait pénétrer dans son univers intime,
à l’école primaire, avec ses camarades d’enfance, dans une ville pittoresque. « Mahdia a toujours été
la ville de la lumière, mais même la plus éblouissante des lumières comprend une formidable part
d’ombre », soulignera-t-il. Des souvenirs poignants…

On le suit au lycée Khaznadar non-loin du Bardo, avant de préférer aller au lycée Carnot, puis, il
partira en France, faire médecine. Le récit évoque ses années parisiennes (dont le mois de mai 1968),
puis à Nantes, jusqu’à la décision du retour en Tunisie. Après un bref passage au sein de l’hôpital
Charles Nicolle, où il a pu introduire les nouvelles techniques d’endoscopie et notamment
l’endoscopie interventionnelle, Dr Habib Hamza fera le choix de s’installer en libre pratique. Tous les
dimanches, il rentrait à Mahdia pour recevoir en consultation les patients indigents, dans la demeure
familiale.
Vivre pour autrui
Ce lien fort avec sa ville natale et sa population, Dr Habib Hamza le gardera toujours des décennies
durant. Il le raconte, avec sobriété, dans la deuxième partie de son livre, à travers les actions
citoyennes qu’il n’a cessé d’entreprendre. C’est ainsi qu’il revient sur ses différents mandats d’élu, au
sein du conseil municipal (1985 – 1989), de l’Assemblée nationale (1989 – 2004) et son engagement
pour différentes causes, notamment la réhabilitation de l’écosystème dunaire du littoral de Mahdia,
l’aménagement de Sebkhet Ben Ghayadha, et de la place de la Samba, la création de la faculté de
gestion et des sciences économiques de Mahdia, et le dragage du port phénicien de Borj Erras. Mais
aussi l’aménagement de l’espace de loisirs de la mère et de l’enfant, la création du musée régional, la
protection et de l’environnement et l’embellissement de la ville.
« Pour moi, la satisfaction d’œuvrer pour mon pays, pour ma ville et mes concitoyens l’a emporté sur
le plaisir d’acquérir sans cesse de nouveaux biens, écrit-il en conclusion. J’espère que la trace de mon
existence sur terre mais surtout mon souvenir dans l’esprit des gens et la mémoire de ma ville seront
bons et durables… »
Un ouvrage très passionnant qui nous fait découvrir de multiples facettes du Dr Hamza : l’enfant
fidèle de Mahdia, le médecin de renom, le militant engagé pour l’environnement et l’ami tous. Il
nous livre un témoignage précieux, d’une figure multiple, restée toujours fidèle à ses racines,
attachée à ses valeurs, dédiée à servir autrui.

Sku: 978-9938-9610-3-4-2-1-5 Categories: Best Sellers, Nouveauté

Description

Sa passion pour sa ville natale est connue. Son action en sa faveur est restée discrète. Pourtant, le
docteur Habib Hamza, éminent gastro-entérologue, s’en est acquitté pendant plus de quarante ans,
en toute abnégation. Passion intense et action inlassable sont au cœur d’un récit de vie qu’il vient de
publier sous le titre de « Itinéraire d’un Mahdois », paru aux Editions Leaders. « Cet ouvrage riche en
souvenirs d’enfance émouvants et d’adulte engagé, comme l’écrit en préface son ami de toujours
l’ancien premier ministre Rachid Sfar, nous laisse entrevoir la vie du Dr Habib Hamza qui s’est
consacré à servir et à aider ses concitoyens, tant dans sa vie professionnelle que personnelle (…) les
cicatrices de la vie l’ont marqué au plus profond de sa personne et ont forgé son tempérament
volontaire et généreux. »
Dans la première partie, l’auteur revient sur « un destin peu ordinaire », racontant une série de
drames familiaux, évoquant une enfance mahdoise dans les années 1950, revisitant ses années
d’études universitaires en France et son exercice de la médecine, « par passion et compassion ».
Habib Hamza ne connaîtra pas son père, Mohamed Haj Slimène, mort juste avant sa naissance. Ni sa
mère, décédée trois jours seulement après son accouchement. Ses grands parents le prendront
immédiatement, tout comme son frère aîné Khaled, sous leur attentive affection. « Grand père
mettait un point d’honneur à nous protéger de tout », écrira-t-il. Patriarche de la famille, son grand-
père maternel Mustapha ben Mahmoud Hamza, jouera un rôle central dans sa vie…
A la recherche d’une lumière…
Que de souffrances, de solitude, de ruptures, et parfois d’injustice et d’adversité, mais aussi de
moments de bonheur et d’affection. Il avait fallu tant d’endurance pour que l’enfant, puis le jeune
puisse tout prendre dans l’âme. « Depuis près de soixante-dix ans, écrit Habib Hamza, j’erre dans ce
trou noir à la recherche d’une lumière qui brillerait dans ce néant informe, sur les traces de vies
brisées, de morceaux abandonnés par la mémoire et le temps. »
Avec beaucoup de talent et grande finesse, Habib Hamza nous fait pénétrer dans son univers intime,
à l’école primaire, avec ses camarades d’enfance, dans une ville pittoresque. « Mahdia a toujours été
la ville de la lumière, mais même la plus éblouissante des lumières comprend une formidable part
d’ombre », soulignera-t-il. Des souvenirs poignants…

On le suit au lycée Khaznadar non-loin du Bardo, avant de préférer aller au lycée Carnot, puis, il
partira en France, faire médecine. Le récit évoque ses années parisiennes (dont le mois de mai 1968),
puis à Nantes, jusqu’à la décision du retour en Tunisie. Après un bref passage au sein de l’hôpital
Charles Nicolle, où il a pu introduire les nouvelles techniques d’endoscopie et notamment
l’endoscopie interventionnelle, Dr Habib Hamza fera le choix de s’installer en libre pratique. Tous les
dimanches, il rentrait à Mahdia pour recevoir en consultation les patients indigents, dans la demeure
familiale.
Vivre pour autrui
Ce lien fort avec sa ville natale et sa population, Dr Habib Hamza le gardera toujours des décennies
durant. Il le raconte, avec sobriété, dans la deuxième partie de son livre, à travers les actions
citoyennes qu’il n’a cessé d’entreprendre. C’est ainsi qu’il revient sur ses différents mandats d’élu, au
sein du conseil municipal (1985 – 1989), de l’Assemblée nationale (1989 – 2004) et son engagement
pour différentes causes, notamment la réhabilitation de l’écosystème dunaire du littoral de Mahdia,
l’aménagement de Sebkhet Ben Ghayadha, et de la place de la Samba, la création de la faculté de
gestion et des sciences économiques de Mahdia, et le dragage du port phénicien de Borj Erras. Mais
aussi l’aménagement de l’espace de loisirs de la mère et de l’enfant, la création du musée régional, la
protection et de l’environnement et l’embellissement de la ville.
« Pour moi, la satisfaction d’œuvrer pour mon pays, pour ma ville et mes concitoyens l’a emporté sur
le plaisir d’acquérir sans cesse de nouveaux biens, écrit-il en conclusion. J’espère que la trace de mon
existence sur terre mais surtout mon souvenir dans l’esprit des gens et la mémoire de ma ville seront
bons et durables… »
Un ouvrage très passionnant qui nous fait découvrir de multiples facettes du Dr Hamza : l’enfant
fidèle de Mahdia, le médecin de renom, le militant engagé pour l’environnement et l’ami tous. Il
nous livre un témoignage précieux, d’une figure multiple, restée toujours fidèle à ses racines,
attachée à ses valeurs, dédiée à servir autrui.

Informations complémentaires

Poids 0.5 kg
Dimensions 15 × 3 × 21 cm

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Dr Habib Hamza : Itinéraire d’un Mahdois”